Un vil musée

Chroniques d'une occupation

Été 2013 ; première opportunité de repérage d’une ville dont le pouls se mesure à l’aune du taux de fécondité entre un art – valeur refuge des investisseurs et un art marqueur de classe socio-culturelle. Tout un programme, dont la promotion ne peut passer inaperçue. L’espace public est fait de vieilles pierres, syncrétise les glaces à la vanille et Don Giovanni, le pont des soupirs et les perches à selfie, Le Titien et…










Partager